Fermer
Loading
RETOUR

Nos tarifs sont établis en fonction de votre code postal et de votre localité de livraison.

Merci de saisir votre localité de livraison (code postal ou localité)

Demande de devis, commande... Contactez-nous

02 72 88 31 31 En continu de 9h à 19h - N° local Appel gratuit depuis une ligne fixe

Demande de devis

Fiche pratique :  Réalisation d’un drainage périphérique enterré PVC diamètre 100mm et géotextile

Les étapes de réalisation

Conseils et astuces de professionnels pour vous aidez dans la rélisation de vos travaux. Retrouver en quelques étapes essentielles les incontournables pour réussir votre projet. Photo et vidéos à l'appui nos conseillers vous proposent une fiche bricolage correspondant à votre recherche :

drainage périphérique enterré

Le "drainage périphérique" et le "drainage sous dallage" sont des opérations identiques, règlementées par les DTU, qui consistent à évacuer les eaux résiduelles au pourtour et/ou sous une construction.

L’opération de drainage est nécessaire dans les cas suivants :

  • en périphérie d’une construction pour éviter les infiltrations dans les murs enterrés, les vide sanitaire et les sous-sols par exemple (le drain est alors situé contre le mur, sous le niveau du dallage mais au-dessus des fondations) ou pour diminuer les remontées capillaires dans les murs anciens
  • sous dallage pour décompresser les nappes d’eaux résiduelles afin d’éviter les fissurations des dallages et les fuites
  • pour drainer un terrain gorgé d’eau

Un système de drainage comprend :

  • une tranchée drainante remplie de matériaux filtrants, d'un géotextile (nécessaire uniquement si le terrain est constitué de grains fins pouvant obstruer le drain)
  • un drain PVC de diamètre 100mm respectant la pente obligatoire
  • des regards béton à chaque changement de direction
  • une évacuation des eaux

Les matériaux nécessaires à la réalisation de votre drainage :

  • bombe traçante
  • gravillon 10/20
  • géotextile l.0.5m ou 1m
  • drain PVC rigide diamètre 100mm pour un drainage de construction
    ou
    drain souple diamètre 100mm pour un drainage de terrain
  • colle PVC
  • regards béton + couvercles

ATTENTION : un drainage mal réalisé sera presque à coup sûr pire que le mal qu'il est censé traiter.

 Le "drainage périphérique » et le « drainage sous dallage » sont des opérations identiques règlementées par les DTU qui consistent à évacuer les eaux résiduelles au pourtour et/ou sous une construction.

L’opération de drainage est nécessaire dans les cas suivants :
- en périphérie d’une construction pour éviter les infiltrations dans les murs enterrés, les vide sanitaire et les sous-sols par exemple (le drain est alors situé contre le mur, sous le niveau du dallage mais au-dessus des fondations) ou pour diminuer les remontées capillaires dans  les murs anciens

- sous dallage pour décompresser les nappes d’eaux résiduelles afin d’éviter les fissurations des dallages et les fuites
- pour drainer un terrain gorgé d’eau

 

Un système de drainage comprend :

- une tranchée drainante remplie de matériaux filtrants, d'un géotextile (nécessaire uniquement si le terrain est constitué de grains fins pouvant obstruer le drain)

- un drain PVC de diamètre 100mm respectant la pente obligatoire

- des regards à cunettes à chaque changement de direction

- une évacuation des eaux

 

Besoins matériaux : MB, Bombe traçante, drain rigide, colle pvc, géotextile l.0.5m, gravillon

 

Attention : Un drainage mal réalisé sera presque à coup sûr pire que le mal qu'il est censé traiter.

Matériel nécessaire

  • Mini pelle (si vous disposez de votre permis CACES)
  • Niveau laser ou à eaux
  • Pelle
  • Pioche
  • Scie à métaux
  • Cutter
  • Brouette
  • Piquets bois ou métal
  • Niveau
  • Crayons
  • Râteau ou rabot
  • Marteau

 

organisation chantier

Etape 1 : Organisation du poste de travail et de chantier

1

Tout d’abord localisez l’emplacement exact sur lequel vous souhaitez réaliser votre drainage. Nettoyez les abords de l’ouvrage afin de ne pas gêner les opérations de terrassement. Assurez-vous d’avoir un emplacement adéquat pour évacuer les terres excédentaires lors du terrassement. Attention : la terre « foisonne » lors de sa manipulation (augmentation du volume).

Vérifiez que tout vos ouvrages « avant drainage » soient terminés afin d’assurer la parfaite exécution des drainages (étanchéité murs enterrés, hérisson sous dallage). Enfin vérifiez que vous pourrez évacuer les eaux drainées (fossé, cuve de récupération eaux de pluies) en respectant une pente obligatoire de 0.5mm à 10mm par mètre linéaire de drain.

ATTENTION : Comme dans toute opération de terrassement soyez vigilant aux différents réseaux qui passent dans les sols. Si vous avez un doute, faites appel à votre Mairie qui s’assurera auprès des concessions EDF, EAUX, TELECOM de passages éventuels de réseaux sur votre terrain.


 

equipe

Etape 2 : Plans, objectif, moyens humains

2

Prenez les niveaux de votre terrain et localisez les points hauts et les points bas à l’aide d’un niveau laser ou d’un niveau à eau. Avec ces informations vous pourrez déterminer le point haut du drain et son point bas. Faites un plan à l’échelle de votre habitation et dessinez-y les drains à créer. Dessinez également l’emplacement de l’évacuation des eaux récupérées.

Déterminez le linéaire de drain entre les points haut et bas jusqu’à l’évacuation (en prenant en compte les changement de direction imposés par le bâtiment ou le terrain).

Enfin, calculez le dénivellement nécessaire à la bonne exécution de votre ouvrage en respectant une pente de 5 à 10mm par mètre de drainage.

En règle générale le délai d’exécution de cet ouvrage est de 2.50m linéaire par heure et par homme.

Il est préférable d’être au moins 2 personnes pour l’exécution de cette tâche.


 

Niveau

Etape 3 : Implantation, traçage, repères, préparation

3

Conformément à votre plan, matérialisez la totalité de la future tranchée au sol à l’aide d’une bombe traçante.

Positionnez ensuite les piquets tous les 5m en respectant une distance de 50cm par rapport au mur (représentant la largeur de la tranchée).

Toujours à l’aide de la bombe traçante, repérez le « fil d’eau » à 1m au dessus du point haut du réseau et reporter ce repère sur tous les piquets.

Vous êtes prêt à commencer le terrassement.

 

Tranchée

Etape 4 : Terrassement

4Idéalement, munissez-vous d’une mini pelle pour creuser la tranchée sur l’ensemble de sa longueur en contrôlant régulièrement la pente.

Aidez-vous du niveau préalablement tracé sur les piquets, d’un niveau à bulles et d’un mètre.

Vous pouvez bien sur effectuer ce terrassement à la pioche en vous armant de courage.

 

 

Poser le système de drainage

Etape 5 : Mise en place du système de drainage

5

Une fois la tranchée exécutée, nettoyez le « fond de fouille » et versez-y un « lit » de gravier 10/20. A l’aide du râteau ou rabot, profilez le fond de gravier afin d’accueillir le drain. Déployez le géotextile en fond de tranchée ou sur les fondations et positionnez le drain PVC diamètre 100mm (rigide pour un drainage de construction, ouverture vers le haut et souple pour un drainage de terrain).

A chaque changement radical de direction (plus de 45°), posez un regard à cunettes ou « de visite » plastique ou béton permettant de jointer les différentes portions du drain.

Une fois le drain posé, enrobez-le de gravillon 10/20 sur 10 à 15cm d’épaisseur. Replier le géotextile sur l’ensemble afin de créer une enveloppe fermée contenant le gravillon et le drain.  

Enfin remblayez la tranchée en compactant doucement afin de ne pas écraser le drain.


 

regard béton

Etape 6 : Entretien

6Une fois par an, ouvrez les couvercles des regards et videz les éventuelles boues résiduelles qui peuvent s’y amasser. Vérifiez également que l’évacuation ne soit pas obstruée par de la végétation.